Sauvegarde avant migration

, par Conseil Collégial

Une précaution indispensable

Lors de la journée du 19 janvier 2019, on a abordé la problématique de la sauvegarde d’un serveur en production, aussi bien pour un SE3 que pour un SE4.

Avant de migrer son SE3, nous avons insisté sur la précaution impérative de le cloner ou de le virtualiser : cela permettra de pouvoir revenir à la situation initiale en cas d’imprévu lors de la migration (coupure de courant, cas très particulier non prévu par le script de migration…).

 

Virtualiser son serveur

Une autre solution, présentée par Laurent et à laquelle nous vous conseillons fortement de réfléchir pour la mettre en place, est de virtualiser le SE3 sur une nouvelle machine dans laquelle on a installé un serveur Proxmox puis de migrer le SE3 dans un SE3 virtuel comme indiqué dans la documentation décrivant le changement de serveur "à la barbare".

Cela facilitera toutes les opérations de maintenance, de sauvegarde, de migration, que ce soit pour un SE3 ou un SE4.

 

Utilisation lors de la migration SE3 → SE4

Pour une migration sereine, deux solutions possibles, entre autres :

  • on virtualise le SE3 (voir ci-dessus), par exemple à l’aide de Proxmox : on réalisera alors une image (« snapshot ») de ce SE3 virtuel pour y revenir si nécessaire