Quel serveur pour SambaÉdu ?

Les contraintes budgétaires et la difficulté de prévoir la sollicitation à long terme d’un serveur d’établissement rendent complexe le choix d’un modèle et le bon « calibrage » d’une machine qui doit accueillir la solution SambaÉdu.

Cet article a pour but de vous aider à choisir, mais aussi de vous donner des arguments pour convaincre ! Il s’agit en effet d’investir a minima sur du moyen terme, pour une solution très peu coûteuse au regard des solutions concurrentes qui imposent, en plus du matériel, des achats de licences, des abonnements… et des fonctionnalités moins nombreuses.

Rappelons ce que la solution libre SambaÉdu vous donne la possibilité de gérer :

  • le DHCP et les VLAN du réseau
  • le DNS
  • le déploiement d’applications sur les clients
  • l’installation automatique ultra rapide de clients Windows 10 ou GNU/Linux
  • le clonage en masse d’un machine modèle sur tout un parc
  • l’authentification sur le wifi de l’établissement
  • la synchronisation des comptes avec les ENT
  • les partages adaptés à chaque structure
  • utiliser l’annuaire pour toutes les applications externes compatibles LDAP/AD (nextcloud, spip, photocopieurs...)
  • beaucoup d’autres choses encore

 

La solution SambaÉdu 4 repose sur la mise en place d’un annuaire Active Directory et d’un service de partage de fichiers.

Pour ce faire, l’équipe de développement préconise la mise en place d’un environnement virtualisé sous Proxmox, même si d’autres solutions sont possibles.

Le serveur hébergera donc deux machines virtuelles :

  • Le serveur SE4 AD, le serveur d’annuaire
  • Le serveur SE4 FS, le serveur de fichiers

Dans le cadre d’une migration d’un serveur SE3 existant vers un serveur SE4, le serveur existant peut, dans la plupart des cas, être suffisant pour héberger les deux serveurs SE4. C’est cependant parfois l’occasion de renouveler ce serveur.

La fiabilité du réseau pédagogique, la rapidité d’ouverture des sessions et de copies de fichiers reposent sur ce serveur. C’est pourquoi une panne physique ou un serveur sous dimensionné, peuvent s’avérer très coûteux, en particulier en temps de travail pour l’administrateur du réseau.

 

Les retours d’expériences de l’équipe SambaÉdu nous permettent d’indiquer des configurations souhaitables pour travailler sereinement dans le cadre d’une utilisation « classique » :

  • Configuration moyenne conseillée
    • Quatre cœurs
    • 16 Go de RAM
    • Disques rapides et fiables (par exemple : SAS, SSD, RAID SATA avec cache SSD)
    • Une (ou des) interface(s) réseau Gigabits
  • Un exemple de configuration pour un lycée de 600 à 800 ordinateurs intégrés au domaine (À la date de rédaction de cet article, vendu pour moins de 1 800 € TTC)
    • un serveur professionnel de 8 cœurs (Xeon 2 GHz)
    • 16 Go de RAM
    • avec 8 emplacements de disques
    • 4 interfaces réseaux Gigabits

Remarque : des disques SAS (6Gb/s) sont disponibles à 250 € pour 2 To l’unité, deux disques peuvent être suffisants dans un premier temps. Un tel serveur peut accueillir un système de virtualisation comme Proxmox et héberger les serveurs SE4, entre autres.

 

Si les régions (pour les lycées) ou les départements (pour les collèges) peuvent financer une partie du serveur, il est important de veiller à ce que ce dernier soit évolutif, en particulier disposant d’un nombre suffisant d’emplacements de disques, ce qui permet de compléter le serveur sur les fonds propres de l’établissement.

Avec la solution SambaÉdu 4, il est donc possible d’administrer un réseau de 800 ordinateurs, de 1 500 utilisateurs avec un serveur robuste dont le coût est inférieur à 2 000 €.

 

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)