Scénarios d’installation et de migration

Installation automatique des serveurs Sambaedu 4 depuis un Se3 existant

Le plus simple si vous disposez d’un serveur de virtualisation et d’un Se3 en production consistera à installer Se4 depuis votre Se3 actuelle et de façon 100 % automatique !

on se reportera à cette partie de la documentation
Installation automatique des serveurs Sambaedu 4 depuis un Se3 existant

Installer un Se4 depuis 0

Un changement de procédure d’installation

Un point important sur lequel nous avons réfléchi a été le scénario d’installation depuis zéro d’un se4.

La documentation actuelle propose d’installer en premier le se4ad puis le se4fs mais, comme les opérations ne sont pas encore totalement silencieuses, cela peut donner lieu à certaines erreurs rédhibitoires comme des noms de domaines différents sur les deux serveurs ou une erreur concernant les DNS déclarés…

Pour éviter ce type d’erreur, il serait plus astucieux d’installer le se4fs en premier, puis, via la génération automatisée d’un fichier « preseed » par ce se4fs, l’installation, cette fois totalement silencieuse, du se4ad, via un boot ipxe [1]. Une modification des paquets dans ce sens est en cours.

 

La documentation

La documentation d’installation va donc être retravaillée pour bien détailler cette procédure.

Pour mémoire, la migration d’un se3 vers un se4 est documentée sur le site de la documentation du projet, documentation, rappelons-le, qui est écrite à l’aide de la solution Scenari/Dokiel (chaîne éditoriale de création de documents multimédia).

 

Entraide

À ce sujet, nous avons évoqué la possibilité de suivre plus particulièrement les collègues qui auront à effectuer ces opérations d’installation ou de migration, que ce soit en amont pour la préparation matérielle ou que ce soit pour la gestion des différentes étapes… On pourra organiser aussi le prêt de serveurs, si nécessaire, pour réaliser d’éventuelles sauvegardes de l’existant (données des utilisateurs, paramètres,… ) afin que ces opérations toujours délicates soient réalisées sereinement.

Dans le cas d’installations simples (dans les collèges, le se3 est souvent installé sur un ou deux disques), il doit être assez facile de placer les disques contenant le se3 dans une machine simple (du style optiplex 740) ou un vieux serveur, et ainsi de pouvoir utiliser le vrai serveur boosté avec des nouveaux disques et de la RAM supplémentaire pour installer Proxmox (un total de 16Go semble raisonnable). L’installation du se4 serait donc faite de façon moins stressante puisque le se3 serait toujours là en cas de problème.

 

Notes

[1chargeur d’amorçage par le réseau

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)